Le site est aujourd’hui une friche industrielle de 14 hectares à la rencontre des communes de Gagny, Villemomble, Le Raincy, qui, pour des raisons de sécurité, n’est pas profitable au territoire et à ses habitants.

le Projet

Une sécurisation rendue possible par
la réalisation d’un projet d’aménagement

Depuis la fin de son exploitation les infiltrations d’eau fragilisent les colonnes de gypse qui soutiennent le « plafond » des galeries. En 2017 l’Inspection générale des Carrières (IGC) a alerté les pouvoirs publics sur la nécessité de sécuriser les galeries. Cette instabilité généralisée des carrières présente un risque fort susceptible aussi de créer à terme des désordres sous les maisons les plus proches en bordure nord si le problème n’est pas traité. La mise en sécurité des carrières est donc indispensable.

Pour financer les travaux, le scénario d’un projet de réaménagement du site comprenant l’aménagement d’un parc et le développement de programmes immobiliers,porté par la “Gabinienne d’Aménagement“.

La PIL est une procédure qui permet de débattre d’un projet d’aménagement, puis après enquête publique, de le déclarer d’intérêt général et d’adapter les règles pour permettre sa mise en œuvre. Cette procédure est particulièrement adaptée pour les carrières de l’ouest car elle permet de répondre à un double enjeu qu’est celui de la production de logement en Ile de France et de l’urgence de la mise en sécurité d’un site.

La procédure intégrée pour le logement est une procédure qui permet :

  • De coordonner les procédures et accélérer les délais nécessaires à la réalisation de construction de logements ;
  • Regrouper en une seule procédure la mise en compatibilité des documents d’urbanisme et l’adaptation des documents supérieurs, avec une enquête publique unique ;
  • Donner un espace de négociation entre la règle et le projet.
glissez avec votre souris pour zoomer
glissez avec votre souris pour zoomer

Un projet concerté

A l’initiative du Préfet de Seine-Saint-Denis ce projet fait l’objet d’une concertation large sous la supervision de la Commission Nationale de Débat Public : ateliers urbains, site Internet, boite de dialogue vocale, permanences en mairie, réunion publique….

Vous découvrirez les détails de la concertation préalable dans la charte de la participation en cliquant ci après.